29dec2010_1

En ce moment, grand matraquage festif de publicités télévisées pour les parfums : entre porno chic, assimilation du parfum à une drogue, de la femme à un animal dépendant, à un bel objet alangui... ce qui grandit l'homme d'autant, quand il paye le parfum je suppose... Et s'il faut casser le "rêve" ou fantasme promis :  pensons que le flacon dont on peut saluer les créatifs, coûte probablement plus cher que le peu de parfum contenu... Le prix très élevé du parfum est justifié par ... ce matraquage publicitaire. Sans compter le nombre croissant d'allergies aux parfums... (au sujet des cosmétiques, je vous suggère cet article à lire ICI)