17dec2010

Dans le Courrier n°173 du 11 décembre 2010 de la Marche Mondiale des Femmes, 4 associations ou mouvements expliquent leur opposition vive à cette proposition de loi - Source http://www.mmf-france.fr/courriers.htm) :

• Lettre aux élues concernant l’accompagnement sexuel des personnes handicapées – FDFA (Femmes pour le dire, Femmes pour agir) - Site ICI

• Suite du Colloque : Handicap : Affectivité, Sexualité, Dignité à la Mairie de Paris – L’Égalité, c’est pas sorcier - voir blog ICI

• « Accompagnement sexuel : Proposition de loi en cours et réponse du Mouvement du Nid - site du Nid ICI

• Loi accompagnement sexuel : le Mouvement Jeunes Femmes s'exprime... - site ICI

On le voir venir de plusieurs côtés... "Le député Jean-François Chossy (UMP) a la ferme intention de déposer une proposition de loi pour créer en France un statut d'accompagnant sexuel dans le cadre de la Prestation de compensation Handicap" ... Mais aussi côté PS ... la Maire-Adjointe en charge des personnes de situation de handicap à Paris a organisé un colloque qui va dans le même sens (fin novembre à Paris) ... Mais aussi le gouvernement a placé Éric Molinié à la tête de la Halde : Directeur adjoint du développement durable du groupe EDF et surtout Vice-président de l'Association des Paralysés de France ... dont on peut lire la position favorable à ces accompagnements sur la revue Prostitution et Société du Mouvement du Nid ICI...

Cette Halde dont les associations féministes attendaient beaucoup lors de sa création mais qui a totalement déçu. La Halde a toujours ignoré les questions et protestations féministes, elle a au contraire instrumentalisé la notion de discrimination au profit de revendications masculines ou religieuses, et s'est bien tardivement éveillée à la cause des femmes avec Jeannette Bougrab, qui a aussitôt été nommée ailleurs ...

Alors on est en droit de s'inquiéter : à quoi cette Halde va-t-elle encore servir CONTRE les femmes ? L'accompagnement sexuel est une demande quasi exclusive d'hétérosexuels masculins d'avoir des femmes à leur service sexuel. En pleine crise économique, on imagine bien les conséquences qu'une telle loi aurait pour les demandeusES d'emploi du paramédical ou des services à la personne ! à suivre avec beaucoup d'attention...