181110_1
Les Chiennes de garde montrent les crocs à J.C. Elfassi.
À la télévision, il a qualifié trois fois de «salope» une femme ayant osé rendre publique une condamnation pour violences conjugales.

« Salope » car elle a déposé plainte après avoir subi des violences !

« Salope » car la justice a condamné son agresseur !

« Salope » car la femme a rendu publique cette condamnation ! (suite à lire sur le site ICI)