280910Ce reportage sera donc (en principe !) reprogrammé sur Arte aujourd'hui ainsi que toute la Thema "Femmes : pourquoi tant de haine ?" VOIR ICI. Si nous vivions dans un pays où la parole des femmes circule librement, la déprogrammation aurait été un épiphénomène et l'on pourrait croire aux explications des un-es et des autres. Mais ce n'est pas le cas.

Par exemple nos manifestations de femmes sont systématiquement occultées, notamment la Marche Mondiale des Femmes qui ne bénéficie d'aucune couverture médiatique malgré son succès et sa pérennité.

Pareillement, les initiatives créatives de femmes sont invisibles, les associations féministes et les féministes largement stigmatisées. On appelle à un peu plus de respect ? Nous voilà qualifiées, nous, de censeures ! Et vive la liberté d'insulter les femmes !

On veut parler d'orientation des reportages ? très bien ! Lorsque la télé traite un sujet comme la prostitution, c'est toujours avec beaucoup de complaisance pour le métier de "travailleuse du sexe" devenu quasi glamour ! Mais là personne ne se plaint, aucune fixeuse pour dénoncer l'instrumentalisation ou le parti-pris de la réalisation, aucune déprogrammation !

J'attends qu'un sujet sur le viol requalifié "rapport sexuel non consenti" ou "relation avec une mineure", soit dénoncé haut et fort par le personnel qui participe aux reportages ... et déprogrammé pour cause de partialité !

Bien sûr que tous les reportages sont faits dans une certaine optique, cela n'enlève malheureusement rien au fait que les violences machistes extrêmes, sexisme et homophobie, se trouvent de manière concentrée dans les cités.

La tolérance par les politiques de tous bords de ce que les filles y subissent n'est pas surprenante puisque le SEXISME, voire la HAINE des femmes sont LARGEMENT TOLÉRÉS et ENCOURAGÉS dans toute la société française : religions, publicité, cinéma, vidéos ultra violentes contre les femmes, monde politique et professionnel, grands médias.   

*  *  *   *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *

Et comme nous sommes mercredi, je signale l'excellente émission féministe hebdomadaire sur Radio Libertaire "FEMMES LIBRES" de 18 h 30 à 20 h 30

>> Le site internet de Radio Libertaire ICI

>> L'émission "Femmes Libres" du mercredi est ensuite téléchargeable toute la semaine ICI

Chaque semaine, des invitées différentes et c'est toujours passionnant ! + toute l'actu féministe ...

CE SOIR JUSTEMENT : "Avec Sandrine Charlemagne, pour le recueil de textes et photos "Balzac, côté femmes", suite à un atelier d'écriture mis en place au Centre social Balzac de Vitry-sur-Seine, avec dix habitantes de la cité Balzac qui transmettent leurs souvenirs, leurs expériences, avant sa rénovation. "