Les Chiennes de garde montrent les crocs au Macho de l’année
et aboient contre la publicité la plus sexiste

050310_1

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, les Chiennes de garde montrent les crocs au Macho de l’année, qu’elles ont élu pour sa déclaration publique, faite en 2009 et jugée la plus sexiste. Après le cardinal-archevêque de Paris, André Vingt-Trois, premier Macho de l’année en 2009, le deuxième macho à recevoir ainsi les déshonneurs féministes est :

Louis Nicollin, président du club de football de Montpellier.

Pendant toute l’année 2009, les Chiennes de garde ont répertorié des déclarations publiques machistes ; elles en ont retenu sept, parmi lesquelles les membres de l’association ont voté sans indication du nom des auteurs. Près d’un tiers a choisi : « On peut se parler, se dire les choses. On est des hommes, pas des gonzesses. » (Source : L’Équipe, 2 novembre 2009 ; au sujet d’un différend avec Benoît Pedretti, capitaine de l’équipe de football d’Auxerre). Suite sur le site des Chiennes de garde, ICI ...

>> à écouter Florence Montreynaud présidente des Chiennes de garde sur le sujet ICI (RTL radio)

et ... pour la Publicité la plus sexiste de 2009 ...

Choisi par La Meute parisienne parmi un ensemble de publicités sexistes rassemblées par les membres du réseau, le prix Macho 2010 est décerné à l’affiche, diffusée dans la rue et le métro, pour le Prix de Diane (hippodrome de Chantilly)... Suite sur le site des Chiennes de garde ICI ...